Que se passe-t-il ?

Actualité

Association

Voyage mémorable pour le PJG !

Bonjour,

Si vous lisez cette description, c’est que vous êtes sympas. Ou curieux. Ou les deux. Du coup, on en profite pour vous parler d’un truc sympa et original qui correspond à votre personnalité: un voyage.

Bon. Un voyage n’est pas en soi original, mais dans le cadre du PJG il le devient. Les membres sont désarçonnants, leurs idées souvent fantasques et leurs projets toujours farfelus. C’est par cette voie qu’il nous a semblé évident de partir dans le Jura, avec des amis et des étrangers d’autres PJs. 

Pourquoi le Jura? Parce que le PJG reste une association politique et abrite de ce fait des jeunes politisés. Le Jura est une grande terre d’accueil des anarchistes puis des internationalistes à la fin du XIXème et au début du XXème. Le canton se distingue aussi par un développement industriel particulier vis-à-vis du reste de la Suisse. Ces éléments expliquent l’attachement des jurassiens à la gauche - et puisqu’on est un peu binaire - nous ont séduits. 

Ce n’est pas la seule raison de notre choix bien-sûr. Déjà parce qu’on est pas tous de gauche (il vous suffit de venir nous rencontrer une fois pendant un événement ou une plénière pour vous rendre compte qu’on en est loin…) et puis surtout parce qu'un attachement à l’histoire cache souvent des élans et des amours plus intimes. C’est ainsi que j’ai été comblée par un musée d’automates, que certains ont discuté directement avec l’ermite St Ursanne et que quelques mecs ont pu se défier sur leur connaissance de la géographie suisse (et surtout des routes et de l’optimisation de la circulation de ce canton). La frontière est souvent mince entre désarçonnant et bizarre donc je m’arrête là.

En parlant de frontière, on a laissé des étrangers d’autres PJs intégrer notre voyage. On a prétendu être de gauche tout à l’heure mais, malgré nos convictions, la réalité des relations nous rattrape parfois. Des amourettes plus ou moins réussies se sont confrontées qui ont conduit à des moments de malaise.

Malgré tout, le voyage a renforcé nos liens et reste une expérience mémorable pour tous les participants. Les moments gênants sont à l’origine de nos discussions les plus amusantes et le reste de nos expériences et de nos rencontres semblent juste déconnectées du monde. 

C’est peut-être ça d’ailleurs que de partir entre personnes décalées mais super intéressées par un sujet qui rassemble: la politique. On se dit qu’on se comprendra pas et ça fait un peu peur mais finalement j’ai été immergée dans une vraie épreuve de tolérance et ça m’a plu! Je crois que chacun y a trouvé son compte, certains ont intériorisé les codes sociaux de façon très différente et ça peut surprendre mais l’intérêt pour la politique ouvre à la discussion et à la compréhension de nos relations. D’autres se sont certainement simplement sentis à leur place, entouré de gens qui leur ressemblent. 

Finalement, cette opportunité de voyage a permis à chacun de réfléchir à sa place dans un groupe, préalable important à la réflexion sur le groupe plus vaste que constitue une société. 

PS: Si vous êtes encore en train de lire, c’est que vous êtes vraiment sympa et curieux. On peut même considérer que vous êtes patients. Alors je peux vous révéler la vérité vraie sur le voyage. On peut toujours lire les événements de différentes façons et c’est un jeu rigolo - qu’on a la chance d'expérimenter au PJG - que de faire passer quelques jours de vacances pour un projet constructeur et politique. Pourtant, ce qui nous a tous marqué c’est les moments de rire, de commérage et les soirées;)

Copyright © 2022 - Parlement des Jeunes Genevois
Par Jooce.ch