Dans moins de deux semaines, nous élirons nos législatifs et exécutifs communaux. Alors que seulement 6 des 107 sièges cantonaux sont occupés par des jeunes de moins de 30 ans, 214 jeunes nés entre 1990 et 2002, tous partis confondus, se présentent pour les 1003 sièges à pourvoir dans les conseils municipaux et administratifs au sein du canton de Genève. Le Parlement des Jeunes Genevois a décidé de les mettre en valeur au travers d’une liste.

Après la petite vague de rajeunissement du Conseil National lors des élections d’octobre dernier, il est temps que les communes genevoises emboîtent le pas. La jeunesse reste une des portions de la population la moins représentée politiquement en Suisse malgré une légère progression au niveau cantonal et fédéral. Toujours est-il que, dans les différentes communes du canton de Genève, 214 jeunes se présentent au conseil municipal et 9 au conseil administratif de leur commune.

Pour qu’une démocratie représentative soit vraiment représentative, il est nécessaire que les intérêts de toutes les tranches de la population soient pris en compte. « Il est crucial que la part de jeunes au sein des instances politiques soit proportionnelle à la réalité, particulièrement dans les gouvernements locaux, les plus proches de la population. Au vu des mobilisations récentes de la jeunesse, en particulier en faveur de la transition écologique, l’élection de jeunes dans les instances de pouvoir est essentielle pour que les questions concernant la jeunesse se voient donner des solutions adaptées et efficaces. » nous dit Elodie Estier dos Santos, vice-présidente du Parlement des Jeunes Genevois.

A travers la diffusion de cette liste auprès des médias, le PJG ne souhaite pas émettre une recommandation de vote partisane, mais bien d’inviter à une plus forte mobilisation par et pour les jeunes. A cela s’ajoute une invitation, destinée aux partis politiques, à apporter davantage sa confiance en sa relève : investir dans une jeunesse qui s’engage est un investissement pour l’avenir de la Suisse.